LFI Logo HomeFoto

Relevé des données

Relevé des données en forêt

Une fois l'interprétation des photos aériennes terminée, les surfaces de forêt, à l'exception des placettes inaccessibles, font l'objet de mesures sur le terrain. Depuis l’IFN3, la forêt buissonnante est également inventoriée.

De manière générale, les équipes de relevé mesurent 13 arbres en moyenne par placette. Elles décrivent en outre le peuplement et évaluent les qualités de la station. Le questionnaire rempli en collaboration avec les services forestiers locaux ainsi que le réseau des chemins de la carte topographique au 1:25'000, fournissent des renseignements sur les conditions de propriété ainsi que la récolte des bois et la desserte des forêts.

Les besoins actuels croissant en informations exigent à chaque nouvel inventaire un élargissement du catalogue de critères. Cette extension a concerné à ce jour surtout des grandeurs écologiques et des informations concernant les diverses fonctions de la forêt.

Garantir la qualité des informations

Les données du premier inventaire national étaient inscrites sur des fiches de terrain. À partir du second IFN les données sont saisies sur des ordinateurs portables et la vérification de leur exhaustivité est réalisée directement en forêt.

Dès l'IFN1, une partie des placettes fait l'objet d'un second relevé par des groupes de contrôle indépendants pour assurer la qualité des données. Les équipes de terrain suivent par ailleurs chaque année des cours de formation et de perfectionnement.

Personnel et coûts

Le noyau de l'équipe IFN est formé par des spécialistes de l’unité de recherche Ressources et gestions forestières. Pour les relevés de terrain, 8 à 15 équipes de 2 personnes ont été engagées. Avec l’introduction du relevé continu dans l’IFN4, seuls 3 groupes vont continuer à tourner. Pour accomplir leur tâche, ces ingénieurs, gardes forestiers et forestiers bûcherons reçoivent une formation ciblée et des cours de perfectionnement périodiques.

Le travail requis pour le relevé et le contrôle des données du premier IFN correspondait à 100 postes sur une année, avec des coûts globaux par placette forestière de 550 francs environ. Ces placettes permanentes n'ont plus besoin d'être remesurées depuis lors, mais l’économie ainsi réalisée lors de l’IFN2 a été entièrement absorbée par le renchérissement. Comme le budget alloué était nettement inférieur à celui de l'IFN1, il a fallu réduire le nombre de placettes.

Matériel

Chaque équipe se déplace en minibus. Le matériel d’un groupe IFN comprend un GPS, un vertex pour mesurer la hauteur des arbres et un compas finlandais. Ce compas forestier permet de mesurer le diamètre des arbres à 7m de hauteur. Celui-ci, combiné avec le diamètre à hauteur de poitrine (à 1.3 m) permet de calculer le volume de bois sur pied (volume de l’arbre).

Impressum | Aspects juridiques
dernière modification: 17.10.2017