LFI Logo Home

 

waldspaziergang

Du bois plus qu'il n'en faut

<<

Quelle agréable chaleur par cette grisaille d'automne! Le ramassage du bois nous a déjà un peu réchauffés mais maintenant, avec le feu et l'odeur des cervelas rôtis, notre excursion s'achève en apothéose. Mais au fait, peut-on encore avoir la conscience tranquille lorsqu'on allume un feu de bois?>>

Promenade en forêt
up

Un accumulateur de chaleur

Le bois est de l'énergie solaire emmagasinée. Aujourd'hui, on prélève 74% de l'accroissement, c'est-à-dire du volume de bois que produit la forêt suisse. Avec les 2,5 millions de m3 qui restent, on pourrait chauffer 250'000 maisons familiales, c'est-à-dire économiser 500 millions de litres de mazout chaque année.

Notre atmosphère serait ainsi moins enrichie en dioxyde de carbone (CO2) car le bois présente un bilan neutre pour le CO2. Que le bois soit brûlé ou qu'il se décompose en forêt, l'effet est le même: les arbres libèrent autant de CO2 qu'ils en ont prélevé dans l'atmosphère au cours de leur croissance. Contrairement à cela, la combustion du charbon, de l'essence ou du mazout libère du CO2 supplémentaire dans l'atmosphère, ce qui perturbe l'équilibre.

Pour en savoir plus sur le bois d'énergie

© WSL - Auteurs

Promenade en forêt

Seuls 24% de l'énergie consommée en Suisse proviennent de l'électricité, le bois n'en fournit qu'un petit 4%. Les combustibles fossiles se taillent la part du lion: le pétrole 55% et le gaz 12%. Source: BFE 2009.

weiter