LFI Logo Home

 

waldspaziergang

La jeune forêt - le futur

<<

Salut, nous sommes l'avenir, la génération de demain. Notre maitresse vient de nous montrer une pépinière. C'est dingue: les petits arbres sont clôturés et alignés comme des soldats. C'est vraiment nécessaires? La forêt n'arrive pas à se rajeunir d'elle-même sans protection? >>

Promenade en forêt
up

Davantage de nature en jeu

Le monde forestier suisse a la réputation internationale de pratiquer une sylviculture proche de la nature. 92% des peuplements en cours de régénération sont aujourd'hui des rajeunissements naturels. En dix ans, les plantations ont sensiblement diminué. En général, on ne plante les jeunes arbres que là où ils manquent naturellement, ou si les espèces désirées font défaut.

Les bourgeons de frêne, d'érable et de sapin sont une gourmandise pour le gibier. Mais moins d'1% des recrûs et des fourrés sont clôturés afin de les protéger contre l'abroutissement (dégât des ongulés sauvages qui broutent les bourgeons ou les jeunes rameaux). En basse altitude, le frêne et l'érable sont si abondants qu'ils ne sont pas en danger, contrairement au sapin. En montagne, la situation est critique pour l'érable et le sapin: l'impact du gibier y est considérable et il est pratiquement impossible de clôturer les rajeunissements, trop éparpillés.

© WSL - Auteurs

Promenade en forêt
Recrû naturel de hêtres. En Suisse, la régénération de la forêt se fait généralement sur de petites surfaces. Les coupes rases qui créent des conditions écologiques semblables à celle d'un terrain ouvert sont interdites (Loi sur les forêts).
weiter